5 conseils pour développer son réseau professionnel et bien « réseauter »

 

Pourquoi et comment développer son réseau professionnel?

Nous, humains, sommes des animaux sociaux.

Cf l’évolution de l’homme depuis la préhistoire : nous avons besoin des autres pour vivre !

Il y a quelques milliers d’années, c’était même une question de survie et aujourd’hui, c’est une question de lien social, d’entraide et de partage. « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », comme dit ce proverbe africain.

Première étape : identifier quels sont vos réseaux. Et je dis bien « réseaux » au pluriel car on en a tous plusieurs !

Ensuite, avant de contacter votre interlocuteur, il est indispensable de bien savoir pourquoi (quel est votre besoin) et d’identifier qui contacter (quelles sont vos cibles).

Attention, « réseauter » ne veut pas dire « prospecter ». En tout cas, pas directement. C’est une démarche complémentaire qui implique avant tout de donner pour recevoir.

Enfin, développer ses contacts professionnels est à la portée de tout le monde. Il vous suffit de trouver la façon de « réseauter » qui vous convient le mieux et allez-y !

 

Conseil n°1 : on a tous des réseaux, identifier les vôtres !

Selon une étude très connue du psychosociologue Stanley Milgram réalisée dans les années 60, nous sommes tous à 6 contacts maximum de n’importe quel individu dans un pays donné.

Depuis, les réseaux sociaux numériques ont été créés. Selon des sources plus récentes de Facebook, le chiffre serait compris entre 4 et 5 contacts…

Prenez 5 minutes pour y réfléchir et vous serez peut-être surpris(e)…

Que ce soit dans notre vie de tous les jours, à travers nos activités professionnelles, dans nos loisirs, à l’école, en entreprise, nous interagissons en permanence avec d’autres personnes. Et, nous établissons des liens avec ces personnes.

Identifiez vos réseaux !

 

Conseil n°2 : privilégier les liens « faibles »

Les sociologues définissent 2 types de liens dans nos réseaux sociaux. Il y a les liens « forts » et les liens « faibles », en fonction de la proximité que nous avons avec ces personnes et de la fréquence de nos relations.

Les liens dits « forts » sont ceux que nous avons avec notre entourage proche (conjoint, famille, amis…) et les liens dits « faibles » sont nos autres connaissances.

Peut-être contrairement à ce que nous pensons spontanément, dans une démarche « réseaux », ce sont nos liens « faibles » qui sont souvent plus efficaces.

En effet, nos liens « forts » sont plus teintés d’affect. Et l’affect peut, même inconsciemment, nous freiner dans une démarche « réseaux ».

Par ailleurs, nos liens « fort » ne nous mettent pas forcément en contact avec les personnes dont nous avons besoin, selon ce que nous recherchons dans notre projet.

 

Conseil n°3 : cibler vos demandes

Avant de contacter vos interlocuteurs, réfléchissez pourquoi (quel est votre objectif) et donc qui vous avez besoin de contacter (quelles sont vos cibles).

Est-ce pour :

  • trouver des informations sur tel ou tel sujet ?
  • identifier un nouveau fournisseur ou prestataire ?
  • partager des expériences ?
  • avoir des recommandations, des contacts dans votre secteur d’activité ou dans un autre secteur ?
  • développer votre connaissance d’un domaine ou d’un métier ?
  • etc…

 

Conseil n°4 : donner pour recevoir

Ce qui différencie le « réseautage » de la prospection, c’est sa philosophie.

On prospecte pour contacter des potentiels clients, vendre des produits ou services. Ou sur un plan plus individuel, pour trouver du travail par exemple.

Dans le « réseautage », il peut y avoir une dimension de recherche d’informations, de contacts pour in fine développer un projet ou une envie de reconversion professionnelle. Bien sûr, la finalité n’est en général pas uniquement le contact ou l’échange de vos actualités !

Avant tout, c’est un échange basé sur l’entraide et le lien interpersonnel.

Aujourd’hui, je partage avec mes réseaux des contenus sur le management, des contacts sur tel ou tel métier ou prestataire, des articles sur des thématiques en lien avec leurs projets etc… Et je reçois aussi énormément en retour : un support pour apprendre à utiliser des nouveaux outils numériques (comme l’outil que j’utilise pour rédiger cet article de blog !), ou des conseils via du partage d’expériences sur le développement d’activité en tant qu’entrepreneur !

 

Conseil n°5 : trouver votre manière de développer vos réseaux

Peut-être est-ce que vous « réseautez » sans le savoir ?

Un seul conseil à ce sujet : trouvez votre manière de développer vos réseaux.

Par exemple : faire des déjeuners ou prendre un café, téléphoner ou être en contact via les réseaux sociaux numériques, aller à des conférences, participer à des réseaux professionnels dans votre secteur d’activités ou votre région, partager du contenu etc…

Par ailleurs, nous bénéficions maintenant du boom des réseaux sociaux numériques que ce soit d’un point de vue personnel ou professionnel. Même s’ils sont parfois critiquables avec une certaine dérive, ce sont des outils très efficaces, à notre disposition.

Choisissez ce qui vous correspond le mieux, et allez-y !

 

Et vous, comment entretenez-vous vos réseaux ?

 

Si vous vous interrogez sur vos réseaux et comment les développer pour un projet professionnel ou autre, je serai ravie d’échanger avec vous à travers une séance découverte.

Vous pouvez me contacter directement par email à l’adresse suivante contact@lasuitedelhistoire.fr ou via la page séance découverte.

 

Pour aller plus loin !

 

Un article sur les réseaux professionnels féminins, qui questionne bien leur utilité, leurs avantages et les limites à rester « entre soi » : https://www.welcometothejungle.co/articles/efficacite-reseaux-professionnels-feminins?

 

Plus spécifiquement sur l’usage des réseaux professionnels, 2 livres d’Hervé Bommelaer : Trouver le bon job grâce au réseau, Booster sa carrière grâce au réseau.

 

Un peu de sociologie sur les réseaux sociaux (au sens des réseaux entre les personnes, et pas uniquement les réseaux comme Facebook, LinkedIn, Instagram et autres) : Sociologie des réseaux sociaux de Pierre Mercklé aux éditions La Découverte.

 

Et, enfin, une chanson qui illustre bien le proverbe « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », « Ensemble » de Grand Corps Malade (https://www.youtube.com/watch?v=R-7ZIUDkG6s&list=PLFoo0UK5fnZv3IXJOqSZ4t0PEiwGpyueI&index=22).

 

Et merci à Caroline Fouquet-Maillet, pour son atelier « Mener une vraie démarche réseau ».

Je m’appelle Elodie et j’accompagne des femmes et des hommes, entrepreneur(e)s et entreprises, à passer des caps stratégiques et managériaux tout en restant eux-mêmes, en respectant leurs valeurs et en prenant du plaisir.

Ensemble, nous imaginons et nous construisons la suite de l’histoire,… de votre histoire ?

Recevoir la newsletter de la suite de l’histoire

Pin It on Pinterest

Share This